Navigation – Plan du site

Editorial

Martine Vidal, Monique Grandbastien et Pierre Mœglin

Texte intégral

1Cette première livraison de DMS pour 2014 est toute en mouvements et dialogues. Les articles y répondent les uns aux autres, tissant un subtil réseau de questionnements en échos, de critiques alternées et de propositions qui s’interpellent, se contredisent ou se complètent. Au fur et à mesure le lecteur verra donc se déployer cet espace d’échanges et de débats entre chercheurs que, de longue date, nous appelons de nos vœux, et qui, faisant la trame de ce numéro, offre à notre communauté scientifique – encore imparfaitement sans doute mais bien réellement néanmoins – l’un de ces points d’ancrage dont elle a impérativement besoin pour exister, se développer et répondre aux enjeux du moment.

2Introduit par l'éditorial de Jean-François Bourdet, un premier ensemble de contributions présente trois textes regroupés en un dossier et qui font tous trois état de recherches en cours sur la conception des dispositifs de formation à distance. À cet ensemble nous associons une note de lecture sur la même question rédigée par Philippe Dessus à propos de First Principles of Instruction. Identifying and Designing Effective, Efficient, and Engaging Instruction et assortie d’utiles préconisations.

3Suivent les contributions respectives de Laurent Petit et de Gérard Puimatto. Le premier part d’une enquête par questionnaire portant sur les conditions d’utilisation des Tic(e)s dans les collèges de Seine Saint-Denis et il interroge en parallèle les conditions d’interprétation de ses résultats et ce que ces résultats révèlent des conditions dans lesquelles des usages différenciés du numérique se développent à l’école. Gérard Puimatto avait d’abord été sollicité comme évaluateur de l’article de Laurent Petit, mais ses commentaires nous ont paru si détaillés et circonstanciés que nous lui avons suggéré de les transformer en un véritable article à nous soumettre en contre-point de celui de Laurent Petit. Il reprend donc l’interrogation de ce dernier, mais en l’élargissant à partir du cas de Corrélyce (dont il est le principal responsable) à un problème d’ordre plus général : celui des obstacles empêchant l’accès aux ressources de jouer pleinement le rôle que l’on en attend de transformation éducative.

  • 1 Robin Mansel, Gaëtan Tremblay « Renouveler la vision des sociétés du savoir pour la paix et le déve (...)

4Mais, justement, qu’attendre d’une éducation transformée par l’accès aux ressources éducatives ? Telle est l’une des questions à l’origine d’un rapport que Robin Mansel et Gaëtan Tremblay viennent de publier à l’Unesco1. L’occasion était excellente d’interroger le second de ces deux auteurs et d’engager avec lui un dialogue transatlantique. Jacques Wallet, qui a bien voulu s’en charger, amène opportunément son interlocuteur à préciser notamment ce qui, à ses yeux, distingue information et savoir, quels sont les rapports entre éducation formelle et éducation non formelle et aussi quelle place la réflexion et les problématiques francophones occupent dans son rapport. Les réponses, on le verra, méritent d’être méditées.

5Une autre question posée par Jacques Wallet à Gaëtan Tremblay porte sur les MOOC. Or, par une heureuse coïncidence, Patrick Guillemet avait prévu de nous livrer en ce numéro les résultats très documentés de l’exploration qu’il a menée au cœur du paysage accidenté des Massive Open Online Courses, entre références académiques et forums de discussion. Ses observations confirment le constat de la plupart des chercheurs : très peu d'articles scientifiques, beaucoup de jugements à visée générale mais produits à partir de réalisations singulières, celles que leurs auteurs, souvent « experts MOOC » autoproclamés, ont pu observer ou dans lesquelles ils sont impliqués. Ce n'est pas surprenant, vu le caractère très récent du déploiement de nombreux MOOC et l’hétérogénéité des réalisations qui s’en réclament. Un signe en est que la majorité des publications évoquées par Patrick Guillemet se compose de retours d'expériences, d'articles de presse et de billets de blogs.

6De cette situation nous ne pouvons évidemment nous satisfaire : prendre du recul exige que les chercheurs confrontent leurs points de vue, proposent des grilles de lecture et soumettent à la discussion des résultats scientifiquement validés. Telle est la raison pour laquelle nous nous sommes convaincus, encouragés par des échanges avec le comité éditorial sur la stratégie à tenir, de la nécessité de reprendre un modus operandi qui, naguère, a produit d’excellents résultats autour de la question de la médiation. Nous ouvrons donc nos colonnes, dans ce numéro-ci et pour ceux qui suivront, aux collègues souhaitant traiter des MOOC, des manières, si diverses soient-elles, d’en rendre compte, de la pluralité des productions qui en revendiquent le label, de leurs enjeux pour l’enseignement et l’apprentissage à distance et pour l’éducation en général, ainsi que de l’engouement « massif » qu’ils suscitent et qui, en soi, est déjà un phénomène remarquable. Bernadette Charlier et Christian Depover sont les premiers à mettre ainsi en débat leurs analyses, respectivement sur la dimension innovatrice des MOOC et sur leur viabilité économique. Notre vœu est qu’à leur suite, d’autres contributions aussi fécondes que les leurs nous soient proposées, de préférence en réaction à celles-ci.

7Ainsi DMS continuera-t-il d’être fidèle à sa vocation, celle que nous rappelions au début : être un lieu d'échanges, de discussions et de controverses pour les spécialistes de l’éducation et de la formation à distance et, plus généralement, pour ceux qui s’intéressent aux outils et médias éducatifs du point de vue de leur rapport aux questions de distance, quelle que soit la distance en question, géographique, temporelle, culturelle, linguistique ou autre.

Haut de page

Notes

1 Robin Mansel, Gaëtan Tremblay « Renouveler la vision des sociétés du savoir pour la paix et le développement durable » Rapport Unesco, 2013 Téléchargeable à l’adresse : http://unesdoc.unesco.org/images/0022/002245/224541f.pdf

Haut de page

Pour citer cet article

Référence électronique

Martine Vidal, Monique Grandbastien et Pierre Mœglin, « Editorial », Distances et médiations des savoirs [En ligne], 5 | 2014, mis en ligne le 17 mars 2014, consulté le 28 juin 2017. URL : http://dms.revues.org/628

Haut de page

Auteurs

Martine Vidal

Articles du même auteur

Monique Grandbastien

Articles du même auteur

Pierre Mœglin

Articles du même auteur

Haut de page

Droits d’auteur

Licence Creative Commons
DMS-DMK est mis à disposition selon les termes de la licence Creative Commons Attribution - Partage dans les Mêmes Conditions 4.0 International.

Haut de page
  • Logo Centre national d'enseignement à distance
  • Logo DOAJ – Directory of Open Access Journals
  • Revues.org