Navigation – Plan du site

Les rôles endossés par les apprenants les plus actifs dans un forum de MOOC : le cas d’ItyPA 2

Assumed Roles by the most active learners in a MOOC forum: the case of ItyPA2
Isabelle Quentin et Jean Condé

Résumés

Dans les formations en ligne, certains rôles généralement endossés par les membres des équipes pédagogiques sont considérés comme nécessaires au maintien de la motivation des apprenants et à leur réussite. Ces rôles sont particulièrement difficiles à mettre en œuvre et à financer dans les MOOC du fait de leur ouverture massive. Dans quelles mesures, ces rôles peuvent-ils alors être pris en charge par les apprenants de MOOC eux-mêmes ?
Dans cet article, nous présentons les résultats issus de l’analyse de contenu des messages postés par les locuteurs qui ont été les plus actifs dans le MOOC ItyPA 2. Nous avons fait l’hypothèse que le mode d’organisation peu contraignant de ce MOOC a pu encourager les échanges entre les participants qui devaient s’organiser eux-mêmes et définir des objectifs d’apprentissage communs.
Nos résultats montrent que les locuteurs les plus actifs de ce MOOC se sont approprié des rôles habituellement pris en charge par les équipes pédagogiques des formations en ligne. Ils ont été à la fois tuteurs, animateurs et coordonnateurs, et ce, sans qu’il ait été donné de consigne spécifique les incitant à aller dans ce sens.

Haut de page

Texte intégral

Introduction

1Depuis une dizaine d’années, de nombreux chercheurs en sciences de l’éducation (Soubrié, 2008 ; Garrot-Lavoué et al., 2009) s’intéressent au tutorat dans les formations à distance. Ils s’accordent sur le fait que les rôles endossés par les tuteurs sont nécessaires au maintien de la motivation et améliorent les résultats des apprenants en ligne. Or, dans les MOOC, parce qu’ils sont ouverts massivement, ces rôles sont particulièrement difficiles à mettre en œuvre et à financer (Moeglin, 2014 ; Mangenot, 2014).

2Par ailleurs, les premières observations faites sur les forums de MOOC (Bruillard, 2014 ; Stephens-Martinez et al., 2014 ; Onah et al., 2014) montrent que l’on est confronté au phénomène classique de l’asymétrie de participation. Huang et al. (2014) relèvent que les participants très actifs sont souvent des habitués des MOOC. Ils ont la particularité d’en suivre plusieurs souvent simultanément et d’obtenir, en général, de meilleurs résultats que les autres.

3Ces deux éléments nous ont conduits à nous intéresser de plus près aux messages postés par les participants très actifs de MOOC. Dans quelles mesures ces messages ont-ils une influence sur le déroulement d’un MOOC ? Les messages postés par les locuteurs très actifs reflètent-ils la prise en charge, par ces derniers, de certains rôles comme le tutorat, l’animation ou la régulation des forums ou du dispositif de formation ?

4Dans cet article, nous rendons compte des résultats obtenus en analysant les messages postés par les locuteurs qui ont été particulièrement actifs dans le MOOC ItyPA 2. Carolan et al. (2014) expliquent que ce MOOC a été conçu selon les principes du connectivisme tels qu’ils ont été présentés par Siemens en 2005 (Siemens, 2005). Les apprentissages étaient censés s’appuyer sur les interactions publiées par les participants sur les forums du MOOC plus que sur la transmission de savoirs par des experts. De plus, une grande liberté a volontairement été laissée aux participants qui pouvaient déterminer leurs propres objectifs d’apprentissage. Nous faisons l’hypothèse que ce mode d’organisation peut encourager la prise de parole et l’endossement de certains rôles par les participants (nécessité pour eux de s’organiser, de s’entraider ou de définir en commun des objectifs d’apprentissage afin de réussir leur formation).

  • 1 La plateforme CALICO est accessible en ligne à l’adresse

5Dans une première partie, nous présentons le MOOC ItyPA 2 ainsi que la démarche qui nous a permis d’identifier les locuteurs les plus actifs ainsi que leurs principales caractéristiques. Puis, grâce aux outils d’analyse rassemblés sur la plateforme Calico1, nous mettons en perspective, à des fins de comparaison, les caractéristiques des messages publiés par les locuteurs très actifs (longueur, moment de publication, etc.) avec ceux des autres locuteurs. Enfin, nous présentons notre méthode d’analyse de contenu des messages et les résultats que nous avons obtenus. Nous rendons ainsi compte des types d’intervention privilégiés par les locuteurs très actifs du MOOC ItyPA 2. Ce travail nous a permis de mettre en évidence le fait que les locuteurs les plus actifs se sont approprié des rôles habituellement pris en charge par l’équipe pédagogique. Ils ont été tuteurs, animateurs et coordonnateurs, et ce, sans qu’il ait été donné de consigne spécifique les incitant à aller dans ce sens.

Présentation du MOOC ItyPA 2 et du fonctionnement de ses forums

6Du 10 octobre au 12 décembre 2013, la deuxième saison d’ITyPA a réuni 1 570 apprenants. L’objectif de ce MOOC était affiché sur le bandeau de son site Internet. Il était formulé à la manière d’un slogan : « ItyPA 2 : Le MOOC pour construire son environnement d’apprentissage personnel ». Une conférence a été donnée par un « expert » chaque jeudi autour de 9 thématiques (EAP, identité numérique, veille, communauté d’apprentissage, formation tout au long de la vie).

7Les concepteurs d’ItyPA 2 ont souhaité laisser la liberté aux participants de déterminer eux-mêmes leurs propres objectifs d’apprentissage. Aucune activité n’a été rendue obligatoire pour les participants et peu de consignes ont été transmises par les concepteurs afin de cadrer les échanges sur les forums du MOOC. Sur les forums d’ItyPA 2, les messages pouvaient être postés par les apprenants eux-mêmes ou à l’initiative des enseignants ou des animateurs du MOOC. Les messages n’étaient pas modérés a priori et étaient lisibles immédiatement par l’ensemble des participants. Les forums ont été ouverts pendant toute la durée du MOOC puis refermés. Au total, 66 fils de discussion regroupant 1 059 messages ont été postés par 218 locuteurs.

Identification des locuteurs les plus actifs dans ItyPA 2

8Afin d’identifier les locuteurs les plus actifs, nous avons réalisé un classement dans l’ordre décroissant des locuteurs selon le nombre de messages qu’ils ont publié sur les forums d’ItyPA 2. Le tableau ci-dessous synthétise les résultats obtenus pour les locuteurs les plus actifs.

Tableau 1 : nombre de messages publiés par les locuteurs les plus actifs

Tableau 1 : nombre de messages publiés par les locuteurs les plus actifs
et al.

9Les quatre locuteurs les plus actifs sont deux femmes et deux hommes. Ils sont tous insérés dans la vie professionnelle. Trois d’entre eux sont enseignants et le quatrième est consultant et exerce son activité à son compte. Ils ont tous en commun d’avoir déjà suivi plusieurs MOOC.

10Nous avions fait l’hypothèse que les messages postés par les locuteurs les plus actifs présenteraient des caractéristiques différentes de celles des messages postés par les autres locuteurs. Afin de le vérifier, nous avons réalisé une série d’analyses quantitatives.

Analyses quantitatives différenciées des messages du forum d’ItyPA 2

11Pour mener ces analyses, nous avons utilisé la plateforme CALICO. Cette plateforme ainsi que les outils qu’elle rassemble ont été développés dans le cadre de l’ERTé CALICO (Communautés d’apprentissage en ligne, instrumentation, collaboration).

12Notre première hypothèse était que les locuteurs les plus actifs auraient tendance à publier des messages plus longs avec peut-être davantage d’arguments ou d’explications que ceux des autres locuteurs. L’outil Volagora de CALICO nous a permis de visualiser les messages publiés par les locuteurs très actifs et ceux publiés par les autres locuteurs en fonction du nombre de caractères qu’ils comportent.

Figure 1 : Répartition des messages publiés sur les forums d’ItyPA 2 selon leur nombre de caractères

Figure 1 : Répartition des messages publiés sur les forums d’ItyPA 2 selon leur nombre de caractères

13Nous n’avons pas observé de différence notable concernant le nombre de caractères des messages publiés par les deux types de locuteurs (très actifs/actifs). Pour tous les locuteurs, la plupart des messages ont une taille comprise entre 100 et 1 000 caractères. Les quelques messages très longs (entre 5 000 et 10 000 caractères) ont été publiés par les locuteurs très actifs, cependant ils sont très peu nombreux (moins d’une dizaine).

14Dans les MOOC, de nombreux participants abandonnent leur formation en cours de route. Notre seconde hypothèse était que les locuteurs très actifs seraient présents sur les forums d’ItyPA 2 tout au long des neuf semaines du MOOC. La persistance de l’activité des locuteurs les plus actifs aurait pu expliquer au moins en partie, le nombre particulièrement important de messages qu’ils ont publiés.

Figure 2 : Répartition des messages publiés sur les forums d’ItyPA 2 en fonction de leur semaine de publication

Figure 2 : Répartition des messages publiés sur les forums d’ItyPA 2 en fonction de leur semaine de publication

15Tous les locuteurs (très actifs et actifs) ont publié la plupart de leurs messages durant les 4 premières semaines du MOOC. Ils ont ensuite été plus discrets sur les forums. Ces résultats sont proches de ceux mis en évidence par Rossi et Gnawali (2014). Ils ont étudié 60 MOOC proposés sur Coursera. Dans l’ensemble de ces MOOC, les publications des locuteurs diminuent après la première moitié du cours, et ce indépendamment du thème du MOOC, de sa langue et même de sa durée.

16Nous avions fait une troisième hypothèse. Les locuteurs très actifs seraient tellement présents sur les forums qu’ils pourraient décourager les autres locuteurs de prendre la parole parce qu’ils posteraient très rapidement l’essentiel des remarques sur une thématique donnée. Dans ce cas, leurs messages seraient très nombreux dès le lancement de la nouvelle thématique chaque jeudi, dès l’intervention de l’expert désigné par les concepteurs d’ItyPA 2.

Figure 3 : Répartition des messages publiés sur les forums d’ItyPA 2 en fonction des jours de la semaine

Figure 3 : Répartition des messages publiés sur les forums d’ItyPA 2 en fonction des jours de la semaine

17Les locuteurs très actifs ont publié leurs messages tout au long de la semaine. Ils n’ont pas publié plus de messages le jeudi (jour de la conférence hebdomadaire et début de la semaine dans ItyPA 2). Ce sont plutôt les autres locuteurs qui ont posté un nombre de messages plus important le jeudi.

18En nous basant sur ce résultat, nous nous sommes demandé si les locuteurs très actifs n’intervenaient pas, contrairement à ce que nous pensions au départ, plutôt pour répondre aux commentaires et aux remarques des autres locuteurs. Une requête réalisée sur l’outil Authagora de CALICO nous a permis de confirmer cet élément.

Tableau 2 : nombre de messages publiés par les locuteurs les plus actifs

Tableau 2 : nombre de messages publiés par les locuteurs les plus actifs

19Plus de 80 % des messages publiés par les locuteurs très actifs constituent une réponse à une question, un complément ou une critique à un message antérieurement posté par un autre locuteur.

20Ce résultat nous a conduits à nous questionner sur le sens des messages postés par les locuteurs très actifs au sein du MOOC ItyPA 2. Ont-ils aidé les autres participants dans leurs apprentissages ? Ont-ils aidé l’équipe pédagogique à réguler et à animer les forums du MOOC ? Pour parvenir à répondre à ces questions, nous avons réalisé une analyse des contenus des messages postés par les quatre locuteurs les plus actifs.

Analyses du contenu des interventions des locuteurs très actifs

21Afin de rendre compte des types d’interventions privilégiés par les locuteurs très actifs d’ItyPA 2, nous nous sommes au préalable attachés à réaliser une grille nous permettant de ventiler les messages en fonction de leur contenu.

Méthode de construction et présentation de notre grille de ventilation des messages

22Pour construire notre grille de ventilation, nous nous sommes appuyés sur les travaux de Sidir (2009) mettant en évidence des types d’intervention dans une formation en ligne. Puisque nos premiers résultats ont montré que les locuteurs très actifs d’ItyPA 2 avaient eu tendance à répondre à leurs pairs plutôt que d’être initiateurs de nouveaux sujets de discussion, nous avons fait l’hypothèse que leurs messages pouvaient s’inscrire dans la réalisation d’un travail collectif. Pour cette raison, nous avons croisé les résultats obtenus par Sidir avec ceux d’Abrami (1996) et de Temperman (2013) sur les situations de travail collectif en ligne.

23Enfin, nous avons testé et évalué la grille de ventilation ainsi obtenue, en procédant à un codage collectif des 252 messages postés par les locuteurs très actifs. Au final, les messages ont été classés selon 4 catégories que nous présentons ci-après.

Les messages à dimension sociocognitive

24La catégorie que nous avons nommée C1 rassemble tous les messages qui comportent une dimension sociocognitive. Nous avons divisé cette première catégorie en quatre sous-catégories. La première d’entre elles (catégorie C1.1) regroupe les messages sollicitant l’aide des autres participants, comme dans l’exemple qui suit :

Bonjour, j’espère ne pas faire doublon et que le sujet n’a pas déjà été abordé. Je souhaite savoir avec quel logiciel la carte heuristique de Itypa2 (avec des liens fonctionnels) a été réalisée ? Bonne journée à tous. L4

25Les messages demandant une clarification sur un élément du cours ont également été classés dans la catégorie C1.1

Une question à… : qu’est-ce qu’une communauté qui n’est pas une communauté d’apprentissage orchestrée par un meneur d’apprentissage (un prof) mais qui n’est pas une communauté de pratiques non plus, car elle n’est pas axée sur un secteur professionnel donné (santé, éducation, par exemple) ? L1

26Tous les messages ayant pour objet le partage de ressources produites par d’autres internautes ont été classés dans la catégorie C1.2

27Lorsque les messages constituaient des réponses, des explications transmises à d’autres participants ou un partage de connaissances et d’expériences professionnelles, nous les avons regroupés dans la catégorie C1.3

Dans la première barre gris foncé tout en haut du site, passe la souris sur ton pseudonyme indiqué à droite et clique sur Modifier mon profil dans le menu qui s’ouvre : Une fois sur la page de modification du profil, clique sur Changer d’avatar : Je pense que la suite parlera d’elle-même. L3

28Enfin, nous avons rassemblé dans la sous-catégorie C1.4, les messages publiés afin de partager une ressource produite par le locuteur lui-même, comme dans l’exemple qui suit :

J’ai entrepris de réfléchir sur différentes cartes et de proposer aussi la mienne. J’espère que d’autres complèteront cette enquête en ajoutant des articles ou des commentaires, car la comparaison est vraiment intéressante. L1

Les messages à dimension métacognitive

29Nous avons classé dans cette catégorie les messages que nous avons identifiés comme étant l’expression d’un regard réflexif porté par le locuteur sur ses apprentissages ou sur le dispositif ItyPA 2. À titre d’exemple, le message qui suit a été classé dans cette catégorie.

Attention à la redondance. Si la création spontanée de groupes par des utilisateurs est une excellente initiative, le cœur d’ITyPA devrait se concentrer sur le minimum de plateformes possibles. Il me semble en tous cas. Après, créer un groupe sur une autre plateforme pour apprendre à maîtriser cette plateforme justement, oui ! Mais l’objectif et les fonctions de ces groupes doivent être clairement définis. L3

Les messages à dimension interpersonnelle

30Dans cette troisième catégorie, nous avons regroupé les messages dans lesquels les locuteurs très actifs instaurent une forme de relation avec les autres participants. La première sous-catégorie (C3.1) est consacrée aux messages contenant des informations personnelles sans lien avec la thématique du cours. Ce type de messages peut s’apparenter à la construction d’une identité numérique.

31Tous les messages à dimension phatique ont été classés dans la sous-catégorie C3.2. Nous avons regroupé dans cette sous-catégorie, les remerciements, les salutations ou les messages à vocation humoristique.

Et c’est quoi un ping ? Et pong, ça existe ? L1

32Les messages qui expriment une frustration liée au manque de dynamisme du forum, l’absence de réponse des pairs ou de l’équipe pédagogique comme dans l’exemple qui suit ont été regroupés dans la sous-catégorie C3.3

Ce serait tellement plus facile que de chercher dans chaque blog et d’essayer de voir ce qu’il y a de nouveau. Merci aux responsables d’une réponse ! L1

33Les deux dernières sous-catégories ont été réservées aux messages exprimant une activité d’animation du forum (C3.4) comme la relance de fils de discussion ou l’initiation de nouveaux sujets d’échanges.

34Les messages ayant pour objet la coordination du forum ou de certaines activités du MOOC ont été placés dans la dernière sous-catégorie (C3.5). Dans cette sous-catégorie, nous avons regroupé les messages qui font apparaître la création d’un groupe de travail ou l’organisation de tâches collectives, voire, dans certains cas, l’organisation de rencontres physiques.

Nous sommes plusieurs sur Toulouse ou la région, on pourrait se donner un rendez-vous, par exemple un samedi midi – mais peut-être après les vacances scolaires. Qu’en penses-tu ? L1

Les autres messages

35Cette dernière catégorie rassemble tous les messages qui se sont révélés inclassables tels que les erratum ou les messages postés deux fois, suite à une erreur de manipulation de l’auteur. Ces messages ne rendent pas compte des interventions des locuteurs puisqu’il s’agit d’erreurs ou de messages déjà postés et comptabilisés dans une autre catégorie. Ils sont par ailleurs peu nombreux (environ 2 % du nombre total des interventions). Nous ne les avons pas analysés.

36En résumé, la grille que nous avons utilisée pour ventiler les messages des locuteurs très actifs d’ItyPA 2 est la suivante :

Tableau 3 : grille de ventilation des messages selon les types d’intervention

Tableau 3 : grille de ventilation des messages selon les types d’intervention

37Nous avons utilisé cette grille afin de classer l’ensemble des 252 messages publiés par les locuteurs très actifs d’ItyPA 2. Le codage a été discuté et réalisé collectivement par les deux auteurs. La section suivante rend compte des résultats issus de ce codage.

Présentation des résultats issus de la ventilation des messages publiés par les locuteurs très actifs

38Le tableau ci-dessous nous permet de présenter les résultats globaux issus de la ventilation des messages publiés par les locuteurs très actifs dans le MOOC ItyPA 2. Il donne ainsi une première vision des types d’intervention qui ont été privilégiés par les quatre locuteurs très actifs.

Tableau 4 : résultats de la ventilation des messages selon les types d’intervention

Tableau 4 : résultats de la ventilation des messages selon les types d’intervention

39Le nombre total des interventions est supérieur au nombre de messages analysés, car un même message peut contenir des éléments qui relèvent de plusieurs catégories.

40Ce tableau met en évidence que plus de la moitié des messages (60 %) qui ont été publiés par les participants très actifs du MOOC ItyPA 2 présentent une dimension sociocognitive. En revanche, la dimension métacognitive est peu présente (9 %) parmi l’ensemble des messages. Ce pourcentage global masque des différences importantes entre les locuteurs très actifs. À titre d’exemple, 1 % des messages publiés par L4 comportent une dimension métacognitive alors que ce pourcentage s’élève à 52 % pour L2.

41Ce premier travail de ventilation des messages a mis en lumière le fait que les types d’intervention diffèrent fortement d’un locuteur à l’autre. Ceci a été pour nous un élément d’étonnement. Aussi, nous avons dans un deuxième temps procédé à une analyse des contenus des messages locuteur par locuteur. Nous avons également identifié pour chacun des locuteurs très actifs, leur style rédactionnel et la présence éventuelle de marqueurs montrant qu’ils s’adressent explicitement à d’autres apprenants ou aux membres de l’équipe pédagogique.

Des types d’intervention qui diffèrent fortement d’un locuteur à l’autre

L1, le tuteur, le coordonnateur et l’animateur des échanges

42L1 est le locuteur qui a publié le plus de messages dans les forums du MOOC ItyPA 2. L’analyse du contenu de ses messages met en évidence une grande variété d’interventions.

Figure 4 : profil des interventions publiées par L1

Figure 4 : profil des interventions publiées par L1

Le style rédactionnel des messages de L1

43Les messages de L1 sont publiés dans un style courant parfois proche du langage parlé.

Mais l’article cité « les 7 compétences clefs de demain » est franchement nul.

Les échanges de L1 avec les autres participants

44Dans ses messages, L1 s’adresse directement aux autres participants en les nommant par leur pseudonyme. Il répond à leurs questions et les conseille. L’analyse du contenu des messages publiés par L1 montre qu’il a cherché à les rencontrer en organisant des rencontres en présentiel.

L’analyse du contenu des messages de L1

45L1 consulte les messages et les productions des autres et les critique si besoin sur la forme (document peu lisible) et sur le fond. Les critiques formulées par L1 sont toujours bienveillantes. Il soutient les autres participants et l’analyse du contenu de ses messages révèle une volonté de soutenir les autres dans leurs apprentissages.

C’est bien que tu rédiges un article là-dessus, mais il faudrait que tu précises bien les différences entre les deux (le blog ItyPA et les blogs que permettent ItyPA) et surtout pourquoi vous avez recours à d’autres systèmes dans la page d’accueil. Voire ce qui vous a conduit au choix des rubriques, question assez difficile pour moi.

Merci, c’est mieux, mais à faire progresser la prochaine fois, à mon avis.

46Il a encouragé les autres participants à se regrouper, à échanger et à s’exprimer sur les thèmes d’ItyPA 2.

Il serait intéressant pour nous tous que tu développes tes savoirs sur les conditions internes, rapport au savoir du sujet, et enjeux narcissiques de la prise de parole.

47Il n’hésite pas à remercier les autres participants. Cela peut-être vu comme un moyen de dynamiser les échanges et d’encourager les participants à continuer à s’exprimer en leur montrant que leurs publications sont utiles.

Merci beaucoup, il y a de la matière…

48D’un autre côté, L1 critique certaines ressources proposées au sein du MOOC et relance les organisateurs sur des éléments mentionnés ou réclamés par les participants et non encore pris en compte par les membres de l’équipe pédagogique.

Comme ces questions sont importantes, pouvez-vous le faire s’il vous plaît ?

49Au-delà de son rôle d’apprenant, L1 a aussi endossé les rôles de l’enseignant qui évalue, apprécie et encourage et, celui de l’animateur qui cherche à favoriser une dynamique de groupe. Il a également été coordonnateur de plusieurs activités collectives. L1 s’est à plusieurs reprises positionné comme un relais entre les participants et les membres de l’équipe pédagogique pour transmettre des remerciements ou des revendications. L’analyse des contenus des messages postés par L1 met en évidence une prise de recul de cet apprenant sur ses apprentissages et par rapport au dispositif pédagogique proposé par l’équipe d’ItyPA 2.

L2, L’apprenant et la personne ressource

50Les messages publiés par L2 mettent en lumière un profil différent. Comme le montre le graphique ci-dessous, la plupart des messages de L2 s’inscrit dans une dimension sociocognitive. Il s’agit pour ce locuteur soit de demander de l’aide aux autres participants, soit de partager des ressources produites par d’autres.

Figure 5 : profil des interventions publiées par L2

Figure 5 : profil des interventions publiées par L2

Le style rédactionnel de L2

51Les messages de L2 sont publiés dans un style rédactionnel sobre respectant les règles écrites de la langue française. Il utilise peu de mots familiers.

Les échanges de L2 avec les autres apprenants

52L2 s’adresse essentiellement aux autres locuteurs très actifs. Il tutoie L3 et répond explicitement à L1 et L3 en les nommant par leur pseudonyme. Pour le reste, les messages de L2 s’adressent au groupe des participants dans son ensemble.

L’analyse du contenu des messages de L2

53L’analyse du contenu de ses messages indique qu’il était intéressé par les badges proposés par les concepteurs d’ItyPA 2 et qu’il s’est efforcé de les obtenir. Une part importante des messages de L2 a été publiée dans le but d’inciter les autres apprenants à consulter des ressources qu’il juge intéressante.

Je vous recommande de lire…

54Il a posté différents messages afin de susciter des réactions ce qui a contribué à l’animation des forums d’ItyPA 2.

Curieux de lire d’autres réactions.

55En début de MOOC, L2 a rendu explicite sa difficulté personnelle à suivre ItyPA 2. Cet apprenant ne s’est donc pas positionné comme un expert.

La manière dont la problématique est abordée dans ItyPA 2 empêche les non enseignants chercheurs d’apporter leur eau au moulin.

56Durant le MOOC, il intervient à deux reprises afin de « défendre » l’organisation du MOOC ItyPA et le travail des membres de l’équipe pédagogique. Le style rédactionnel de ce type de messages met en évidence une certaine tension et de l’émotion.

Grosse colère ! Je trouve pour ma part qu’il y a pas mal de questions et j’ai trouvé pas mal de réponses (puisque je pose les questions !). Le forum Entraide est fait pour ça. Celui sur les problèmes techniques aussi.

57La forte activité de L2 sur les forums d’ItyPA 2 reflète sa volonté d’apprendre, de réussir dans les activités proposées par les concepteurs. En parallèle de ses propres apprentissages, L2 a partagé tout au long du MOOC ItyPA 2 le fruit de la veille qu’il effectue régulièrement sur Internet dans le cadre de son activité professionnelle. Ceci a contribué à entretenir les discussions sur les forums du MOOC.

L3, la personne ressource et le coordinateur d’activités collectives

58Les messages publiés par L3 mettent en évidence un troisième profil de participant très actif. Une part très importante des messages de L3 s’inscrit dans la dimension interpersonnelle. L3 a partagé ses expériences et ses savoirs professionnels tout en dévoilant au reste du groupe des éléments très personnels.

Figure 5 : profil des interventions publiées par L3

Figure 5 : profil des interventions publiées par L3

Le style rédactionnel de L3

59Les messages de L3 ont été publiés dans un style plutôt familier laissant une place importante à l’humour.

Bonne continuation à tous (en espérant que vous aurez choisi d’aller boire un café avec votre voisin plutôt que de lire ma nouvelle tartine de texte à l’huile de palme ;) ) !

60D’une manière générale, L3 ne s’appuie pas sur des citations pour étayer ses propos. Des métaphores et des hyperboles sont utilisées en guise d’arguments. De ce fait, les messages de L3 incitent peu aux échanges et à la construction collective de connaissances.

Les échanges de L3 avec les autres apprenants

61Il communique avec les autres participants en les interpellant directement par leur pseudonyme. Ainsi, les messages de L3 commencent presque tous par le mot bonjour suivi d’un pseudonyme.

L’analyse du contenu des messages de L3

62Tout au long d’ItyPA 2, L3 a proposé de nombreux sujets d’échanges.

Quel type d’apprenants êtes-vous ? Sans faire une communauté, nous pourrions peut-être commencer par échanger quelques trucs et astuces.

63Pourtant, L3 n’hésite pas à critiquer l’organisation et l’animation du MOOC ItyPA.

Je crois que, personnellement, c’est vraiment ce qui me dérange le plus avec ITyPA et je pense que c’est ce qui a fait peur à tous ces participants qui « regrettaient » la présence de tant d’enseignants (– chercheurs). De deux choses l’une, soit ITyPA vise à une réflexion théorique sur nos pratiques et celles de nos apprenants (un public ciblé d’enseignants-chercheurs donc), soit ITyPA est un MOOC pour construire son environnement d’apprentissage personnel apprendre à apprendre sur internet et ouvert à tous. J’ai un peu l’impression qu’actuellement, on a un peu le « cul » entre deux chaises (une expression colorée mais qui a l’avantage d’être très claire : mrgreen).

64L3 met en évidence la notion de groupe formé par les participants qu’il appelle communauté et qu’il désigne par le néologisme d’Itypien.

Juste un petit message pour vous remercier de votre retour ! D’autres idées les Itypiens ?

C’est ça une communauté où il fait bon vivre : un endroit avec des infos, du partage, certes, mais surtout, surtout, plein de petits messages remplis de bonjour, merci, au plaisir, bon courage, intéressant, pas mal, inspirant, etc.

65Dans ses messages, L3 dévoile des éléments personnels. Il indique l’endroit où il vit et précise son parcours professionnel. Il partage ses points de vue sur l’enseignement et l’apprentissage.

L4, l’animateur

66Le quatrième profil de locuteur très actif est celui de L4. Ce participant a publié un nombre important de messages à dimension interpersonnelle. Beaucoup de ses messages ont une dimension principalement phatique. Il a également partagé des ressources tout au long du MOOC dans une volonté de venir en aide aux autres participants. À la différence de L3, L4 ne s’est pas positionné comme un expert mais plutôt comme un apprenant avec ses propres difficultés qu’il a cherché à résoudre, tout au long du MOOC, en s’appuyant sur l’aide de ses pairs. En ce sens son profil est assez proche de celui de L2.

Figure 7 : profil des interventions publiées par L4

Figure 7 : profil des interventions publiées par L4

Le style rédactionnel de L4

67Les messages de L4 sont courts. Le style est convivial, proche du langage parlé.

Dis donc c’est un blog que tu fais ou une entrée de boite de nuit ? Bon je vais aller voir ça, les néons qui clignotent ça m’attire toujours…

Oups ça c’est du lourd, typiquement le genre de réponse qui fait plaisir

Merci les amis je crois qu’on a fait le tour de la question, un caillou de moins dans ma chaussure… maintenant y a plus ka !

Les échanges de L4 avec les autres apprenants

68Dans ses messages L4 s’adresse directement aux autres participants en les désignant par leur pseudonyme. Il utilise le tutoiement. Comme les autres locuteurs très actifs, il utilise le mot communauté pour désigner le groupe formé par les participants à ItyPA 2.

L’analyse du contenu des messages de L4

69Dans ses messages L4 remercie à de nombreuses reprises les autres participants pour leurs activités sur les forums d’ItyPA 2. Il n’hésite pas à poser des questions. Il se présente lui même comme un « débutant ». Il expose ses propres difficultés en tant qu’apprenant dans ItyPA 2.

J’aimerais savoir ceux qui ont fait de même et si l’on peut partager nos connaissances (dans mon cas c’est plutôt l’absence de connaissance mais bon, sic !)

70Lorsqu’il dispose d’une information, il la partage. Il propose des thèmes d’échanges sur des questions qui sont proches de son activité professionnelle.

Ma question est donc cela vous semble t’il pertinent, connaissez vous des formations de ce type ? La formation reçue au travers d’un MOOC vous paraît-elle suffisante. Certains d’entre-vous seraient-ils intéressés par ce type de projet ?

71Les messages de L4 montrent une volonté d’instaurer un climat convivial.

N’en profitez pas pour me faire la fête, c’est mon anniversaire aujourd’hui.

72L4 s’est beaucoup investi dans l’animation des forums. Il a, par exemple, créé spontanément (en dehors de toute consigne de l’équipe pédagogique) un jeu-concours dans le but de dynamiser les échanges sur les forums. De plus, les nombreux remerciements qu’il a postés peuvent s’analyser comme des éléments de reconnaissance pour les autres participants, les encourageant à continuer à être actifs.

Bilan et perspectives de recherche

73Nos résultats ont permis de mettre en évidence plusieurs éléments saillants.

74Les analyses effectuées avec les outils de Calico ont montré que les caractéristiques quantitatives des messages publiés par les quatre locuteurs très actifs sont proches de celles des messages postés par les autres locuteurs. Nous n’avons pas observé de différence significative concernant la taille des messages publiés par les deux types de locuteurs (très actifs/actifs). Pour tous les locuteurs, la participation diminue très fortement après la première moitié du MOOC.

75L’analyse des contenus des messages postés par les locuteurs les plus actifs a révélé qu’ils ont pallié l’absence volontaire de la part de l’équipe pédagogique d’encadrement, de tutorat, d’animation et d’apport de ressources pédagogiques. Les quatre locuteurs ont endossé des rôles différents, chacun à leur manière et avec leur propre style. Il nous semble que cette répartition des rôles a participé à la réussite du MOOC ItyPA 2.

76Ces premiers résultats sont pour nous inattendus. Ils ont infirmé la plupart de nos hypothèses initiales. Cela nous conduit à nous poser d’autres questions de recherches.

77À des fins de mise en perspective, nous souhaitons analyser en mettant en œuvre les mêmes méthodes, les messages postés par les autres locuteurs du MOOC ItyPA 2. Cela nous permettrait d’identifier si les participants moins actifs endossent eux aussi des rôles. Dans le cas d’une réponse affirmative, ces rôles sont-ils similaires à ceux pris en charge par les locuteurs très actifs ?

78Notre recherche mériterait également d’être étendue à d’autres MOOC. En effet, les quatre locuteurs très actifs sur ItyPA 2 sont des adeptes des formations de type MOOC. Ils en ont déjà suivi plusieurs et continuent à en suivre. Nous souhaitons analyser les messages postés par L1, L2, L3 et L4 sur d’autres MOOC. Ceci nous permettra de déterminer s’ils adoptent le même comportement rédactionnel et s’ils endossent des rôles similaires sur chacun des MOOC qu’ils suivent.

79Enfin, le MOOC ItyPA 2 présentait des caractéristiques spécifiques, notamment l’absence de contraintes fortes imposées aux apprenants en termes d’objectifs d’apprentissages et d’activités à réaliser pour réussir le MOOC. Nous souhaitons mener des analyses similaires sur d’autres MOOC présentant des caractéristiques différentes afin d’identifier dans quelle mesure la liberté laissée par l’équipe pédagogique d’un MOOC favorise l’endossement de rôles, comme le tutorat, l’animation ou la coordination par certains apprenants très actifs.

Haut de page

Bibliographie

Abrami, P. C. (1996). L’Apprentissage coopératif : théories, méthodes, activités. Montréal : Éditions de la Chenelière.

Bruillard, E. (2014). Les utilisateurs des MOOC : quel regard ? Distances et médiations des savoirs. Repéré à : http://dms.revues.org/791

Carolan, S., Magnin, M., Gilliot, J.-M., Grolleau, A.-C. et Vaufrey, C. (2014). Un MOOC et ses partenaires : Remettre de l’humain dans le massif. Actes provisoires du 9e colloque Technologies pour l’information et la communication dans l’enseignement, (p. 1-7). Bézier, 18-20 novembre 2014. Repéré à : http://2014.ticeconf.org/images/actes-REX-provisoires.pdf

Garrot-Lavoué, É., George, S. et Prévôt, P. (2009). Rôles du tuteur. Dans E. Delozanne, A. Tricot, P. Leroux (dir.), Actes de la conférence EIAH 2009 (p. 15-22). INRP : ATIEF : Université du Maine-Le-Mans. Repéré à : http://liris.cnrs.fr/~elavoue/Workshop_EIAH_Garrot-Lavoue_2009.pdf

Huang, J., Dasgupta, A., Ghosh, A., Manning, J. et Sanders, M. (2014). Superposter Behavior in MOOC Forums. Dans Proceedings of the First ACM Conference on Learning@ Scale Conference (p. 117-126). ACM Digital Library.

Mangenot, F. (2014). MOOC : hypothèses sur l’engouement pour un objet mal identifié. Distances et médiations des savoirs 7. Repéré à : http://dms.revues.org/844

Moeglin, P. (2014). L’enseignement supérieur au défi du numérique. MOOC : de l’importance d’un épiphénomène. Futuribles 398 (janvier-février), 5-21.

Onah, D. F., Sinclair, J. et Boyatt, R. (2014). Exploring the Use of MOOC Discussion Forums. Dans Proceedings of London International Conference on Education (p. 1-4). Repéré à : https://www2.warwick.ac.uk/fac/sci/dcs/people/research/csrmaj/daniel_onah_lice14.pdf

Rossi, L, et Gnawali, O. (2014). Language Independent Analysis and Classification of Discussion Threads in Coursera MOOC Forums. Dans 15th IEEE International Conference on Information Reuse and Integration (IRI, 2014) (p. 654-661). Repéré à : https://www.researchgate.net/publication/263929437_Language_Independent_Analysis_and_Classification_of_Discussion_Threads_in_Coursera_MOOC_Forums

Sidir, M. (2008). E-learning face aux collectifs d’apprenants : de la dévolution didactique à la régulation du dispositif ? Journal of e-Learning and Knowledge Society-English Version, 4(2), 205-216. Repéré à: http://www.je-lks.org/ojs/index.php/Je-LKS_EN/article/view/278/260

Siemens, G. (2005). Connectivism: Learning as Network-Creation. ASTD Learning News 10(1).

Soubrié, T. (2008). La difficile articulation du présentiel et de la distance dans le cadre d’un cours hybride en master. Alsic. Apprentissage des langues et systèmes d’information et de communication, 11(2). Repéré à : http://alsic.revues.org/385

Temperman, G. (2013). Visualisation du processus collaboratif et assignation de rôles de régulation dans un environnement d’apprentissage à distance (Thèse de doctorat inédite). Université de Mons.

Stephens-Martinez, K., Hearst, M. A., et Fox, A. (2014). Monitoring MOOCs: Which Information Sources do Instructors Value? Dans Proceedings of the First ACM Conference on Learning@ Scale Conference (p. 79-88). ACM Digital Library.

Wong, J. S., Pursel, B., Divinsky, A., et Jansen, B. J. (2015). An Analysis of MOOC Discussion Forum Interactions from the Most Active Users. Dans Social Computing, Behavioral-Cultural Modeling, and Prediction (p. 452-457). Springer International Publishing.

Haut de page

Table des illustrations

Titre Tableau 1 : nombre de messages publiés par les locuteurs les plus actifs
URL http://dms.revues.org/docannexe/image/1567/img-1.png
Fichier image/png, 95k
Titre Figure 1 : Répartition des messages publiés sur les forums d’ItyPA 2 selon leur nombre de caractères
URL http://dms.revues.org/docannexe/image/1567/img-2.png
Fichier image/png, 14k
Titre Figure 2 : Répartition des messages publiés sur les forums d’ItyPA 2 en fonction de leur semaine de publication
URL http://dms.revues.org/docannexe/image/1567/img-3.png
Fichier image/png, 10k
Titre Figure 3 : Répartition des messages publiés sur les forums d’ItyPA 2 en fonction des jours de la semaine
URL http://dms.revues.org/docannexe/image/1567/img-4.png
Fichier image/png, 9,7k
Titre Tableau 2 : nombre de messages publiés par les locuteurs les plus actifs
URL http://dms.revues.org/docannexe/image/1567/img-5.png
Fichier image/png, 71k
Titre Tableau 3 : grille de ventilation des messages selon les types d’intervention
URL http://dms.revues.org/docannexe/image/1567/img-6.png
Fichier image/png, 402k
Titre Tableau 4 : résultats de la ventilation des messages selon les types d’intervention
URL http://dms.revues.org/docannexe/image/1567/img-7.png
Fichier image/png, 168k
Titre Figure 4 : profil des interventions publiées par L1
URL http://dms.revues.org/docannexe/image/1567/img-8.png
Fichier image/png, 34k
Titre Figure 5 : profil des interventions publiées par L2
URL http://dms.revues.org/docannexe/image/1567/img-9.png
Fichier image/png, 36k
Titre Figure 5 : profil des interventions publiées par L3
URL http://dms.revues.org/docannexe/image/1567/img-10.png
Fichier image/png, 34k
Titre Figure 7 : profil des interventions publiées par L4
URL http://dms.revues.org/docannexe/image/1567/img-11.png
Fichier image/png, 36k
Haut de page

Pour citer cet article

Référence électronique

Isabelle Quentin et Jean Condé, « Les rôles endossés par les apprenants les plus actifs dans un forum de MOOC : le cas d’ItyPA 2 », Distances et médiations des savoirs [En ligne], 15 | 2016, mis en ligne le 03 octobre 2016, consulté le 22 octobre 2017. URL : http://dms.revues.org/1567 ; DOI : 10.4000/dms.1567

Haut de page

Auteurs

Isabelle Quentin

STEF
Ecole normale Supérieure de Cachan
Bâtiment Cournot
61, avenue du Président Wilson
94235 Cachan cedex
i.quentin6@gmail.com

Articles du même auteur

Jean Condé

STEF
Ecole normale Supérieure de Cachan
Bâtiment Cournot
61, avenue du Président Wilson
94235 Cachan cedex
jean.conde256@gmail.com

Haut de page

Droits d’auteur

Licence Creative Commons
DMS-DMK est mis à disposition selon les termes de la licence Creative Commons Attribution - Partage dans les Mêmes Conditions 4.0 International.

Haut de page
  • Logo Centre national d'enseignement à distance
  • Logo DOAJ – Directory of Open Access Journals
  • Revues.org